Actualités

angeline


Contes villageois présentés par Aloys Délèze.

C’était le temps d’avant, avant les journaux, radios, télés, natels, et avant les « experts » de toutes sortes. Ce fut un très grand progrès le jour où les enfants purent enfin fréquenter l’école 6 mois par année. C’était le temps où le savoir se transmettait par l’observation, le regard, les discussions. 

 

Juste une dernière...

PâturagesForêts

Dans notre précédent dossier sur les alpages nous vous avions présenté un condensé de l’histoire passée de Veysonnaz, Clèbes et Verrey, se déclinant des siècles durant au gré d’une économie agro-sylvo-pastorale largement autarcique, exploitant les ressources naturelles sur un mode transhumant et durable, du village aux alpages.

Aujourd’hui nous nous proposons de vous faire pénétrer un peu plus avant dans cet espace rural et de vous faire découvrir les difficultés auxquelles nos aïeux ont été confrontés, difficultés liées aux anciens usages, aux conditions sociales et aux droits féodaux moyennageux, droits exercés d'abord par les seigneurs et l'épiscopat puis, plus tard, par les bourgeoisies et les consortages d’alpage, sur les communaux et les propriétés privées.

Les pâturages de notre région, du moyen-âge à nos jours

Histoire des forêts

documents présentés par Roland Lathion


 

Document élaboré par Roland Lathion

Dans notre précédent dossier sur les alpages nous vous avions présenté un condensé de l’histoire passée de Veysonnaz, Clèbes et Verrey, se déclinant des siècles durant au gré d’une économie agro-sylvo-pastorale largement autarcique, exploitant les ressources naturelles sur un mode transhumant et durable, du village aux alpages.

Aujourd’hui nous nous proposons de vous faire pénétrer un peu plus avant dans cet espace rural et de vous faire découvrir les difficultés auxquelles nos aïeux ont été confrontés, contraintes liées aux anciens usages, aux conditions sociales et aux droits féodaux moyennageux, droits exercés par les bourgeoisies et les consortages d’alpage, sur les communaux et les propriétés privées.

Les relations intercommunales et celles des communautés avec les consortages d'alpage font apparaître une véritable lutte pour les pâturages. Une foule d'arrêtés concernant l'exploitation soulignent l'usage communautaire et en consortage des pâturages et des alpages. La pâture des «mayens-hauts» ou des «bans» attenants aux alpages a été la source de longs procès entre les consorts d'alpage, les communiers et les propriétaires privés. Ils ont abouti à des solutions de rachat des droits d’usage, par abandon de parcelles de terrain à titre d’indemnité.

Tous ces éléments ont été tirés d’une importante étude menée par Théodore Kuonen, ingénieur et inspecteur forestier, intitulée : « Les pâturages de la région de Sion du moyen-âge à nos jours », mise en liens par la Médiathèque du Valais sous « doc.rero.ch/record/21895/files/I-N-268_1992_08_00.pdf ». Afin d’étayer notre recherche et avec l’assentiment des archives cantonales, nous y avons puisé toute la matière utile. Il nous est apparu intéressant de faire connaître aux plus jeunes parmi nos lecteurs et de rappeler aux plus anciens tous ces vieux modes de fonctionnement, ces réalités d’un autre âge où le travail et la jouissance des biens et le vivre en communauté n’étaient pas de vains mots mais l’expression tangible d’une vie rude, laborieuse mais non dénuée d’humanité.

Nous vous la présentons sous deux chapitres :

Généralités :                                    réglementations

                                                               mise à ban des pâturages

                                                               extension des alpages

                                                               administration des alpages

 Un peu d’histoire                          Veysonnaz et ses voisins

                                                               usage et jouissance des biens

                                                               délimitation des terres  de Nendaz et Veysonnaz

Un petit dictionnaire de termes d’autrefois est disponible sous ce lien.

Avenir

 

Accident - Incendies - Sport - Politique et même Mission chez les "Nègres Blancs". Tout y passe sur Le Confédéré, entre 1844 et 1950. Articles et comptes rendus sous ce lien.

ours

par M. le Chanoine P. BOURBAN

Un jour, sur le quai de la gare de St-Maurice, deux messieurs aimablement me prenaient à part pour une communication importante; c'était pour la formation d'un triumvirat dont le but ne serait pas de conquérir l'Empire romain, ni de bouleverser le monde mais tout simplement de propager l'idée d'acquérir les Diablerets, cirque pittoresque et grandiose aux sources de la Lizerne, pour en faire le Parc national de la Suisse romande.

Ces messieurs étaient les professeurs Wilczek et notre regretté ami Forel. Ils soutenaient tous deux que les ours seraient à leur place dans ces gorges profondes! Qu'il faudrait payer chaque année la valeur des quelques moutons qui tomberaient entre leurs pattes! Mais que cela en valait bien la peine.

Ces projets n'ont pas été réalisés, mais dès cette époque, en parcourant les anciens documents d'archives, je me suis mis à noter ce qui pouvait nous mettre sur la trace des ours en Valais et entre-autres l'histoire du procès d'un ours qui non seulement avait pendant sa vie « dévoré force moutons » mais qui, après sa mort, avait encore exécuté un châtelain : C'est l'ours de Clèbes.

 (Texte tiré des archives de la Médiathèque du Valais - rubrique: Bibliothèque numérique raconté à la réunion générale de LA MURITHIENNE, le 17 juillet 1917, à Finhaut. Ces mêmes faits sont repris par Jean-Philippe GLASSEY dans son Histoire paroissiale de Veysonnaz, Clèbes et Verrey).