Actualités

Vueancienne

 

 

Jusqu'en 1930, Veysonnaz était relié à la plaine par un chemin muletier; un chemin qui laissait à désirer. Le lancement du projet de construction d'une route reliant Veysonnaz à la plaine date de 1922.

Dans son édition du 07 mars 1923, Le Confédéré titre « Route de Veysonnaz - Signes des temps ». Le journaliste expose la problématique liée à ce projet et donne quelques clefs de compréhension.

homme saoulEn 1812, un dénommé SCHINER, docteur en médecine de la faculté de Montpellier, faisait imprimer à Sion, chez Me Antoine, imprimeur de la Préfecture du département, un livre se voulant être une description du département du Simplon ou de la République du Valais. Dans la préface, il est spécifié que l'auteur offre à ses lecteurs une image fidèle de tous les hameaux, villages, villes et châteaux de ce pays valaisan ainsi que de leurs particularités tant en ce qui concerne les mœurs, la nourriture, l'habillement que les coutumes, le culte religieux et le commerce.

Mr Schiner s'étonne dans son écrit de l'absence de littérature historique sur ce coin de pays. Il mentionne cependant un ouvrage retraçant l'histoire ecclésiastique de la République, titré «Valesia Christiana» et présenté par un certain Sébastien Briguet.

Mr Schiner souligne que son livre est le fruit d'un long et astreignant travail de collationnement des données, de nombreux déplacements dans les villes, les villages et les hameaux ainsi qu'à d'abondants entretiens avec les habitants. L'intéressé déclare vouloir rendre hommage à son pays natal, en le faisant connaître tel qu'il est; tantôt en exposant avantageusement ce qu'il a de bon et d'utile, tantôt en décrivant ce qui ne va pas et qui nécessiterait des améliorations et des aides bienveillantes de l'auguste Autorité.

Nous vous proposons sous notre rubrique «Culture» les éléments en rapport avec nos trois villages de Veysonnaz, Clèbes et Verrey et intitulés: «Labor et Ebrietas». Nous reprenons le texte tel que publié, avec son style et son orthographe d'époque.

cleuson

Condensé d’histoire entre tradition et modernité

Le passé de Veysonnaz, Clèbes et Verrey se décline des siècles durant au gré d’une économie agro-sylvo-pastorale largement autarcique, exploitant les ressources naturelles sur un mode transhumant et durable, du village aux alpages. Fief de l’Evêché de Sion, Veysonnaz ne dispose que d’un territoire fort exigu (121 ha). Il s’est toutefois assuré l’accès aux mayens et aux alpages sis sur la commune de Nendaz. Son destin est intimement lié à celui du village de Clèbes et du hameau de Verrey, dans un entrelacs d’intérêts et d’alliances croisés. Cette chronique illustre, à grands traits, l’histoire des alpages de Combyre et Meinaz jusqu’à la confrontation il y a un demi siècle avec la modernité, engendrée par l’irruption du tourisme.

Notre document élaboré par Roland Lathion et Jean-Maurice Délèze